Chargement...
Chargement...
Désactiver le préchargement

Farimbona PEV N°7 - FDS Boky torolalana

Farimbona PEV N°7 - FDS Boky torolalana

Thème : « FDS : Guide pratique pour comprendre leurs rôles et responsabilités en cette période électorale »

Mois de production : novembre 2018

Invités en studios :

  • Colonel RAKOTONIAINA Maminirina: Chef Centre Opérationnel EMMONAT
  • Colonel RAVOAVY Zafisambatra : Directeur de la sécurité et des renseignements au commandement de la gendarmerie nationale


 

PARTIE I :

« Etat des lieux sur les rôles et responsabilités des FDS en période électorale »

 

Les rôles des FDS durant le processus électoral sont bien définis. Afin d’assurer un environnement favorable à la mise en œuvre de l’élection ; avant l’élection, des actions portant sur la mise en œuvre des opérations d’apaisement et de sécurisation du territoire, de diminution du taux d’infraction et du non respects de loi sont mis en œuvre par les FDS. Durant la période électorale, il y a la sécurisation de la circulation des matériels de vote, des personnes liées directement à l’élection comme les candidats et les représentants des différentes institutions ainsi que de l’acheminement des résultats.

Le décret 84-056 portant sur la mise en place de l’Etat-Major Mixte opérationnel National (EMMONAT) régit la coordination des actions entre la police nationale (fait la patrouille en milieu urbain), la gendarmerie nationale (fait la patrouille en milieu rural) et la défense nationale. L’EMMONAT ne peut agir que sur réquisition venant du préfet et pour des actions mutuelles spéciales dans le cadre de la sécurité nationale et de l’ordre public ; l’élection en est un exemple.

 


 

PARTIE II :

« »

Les FDS travaillent en étroite collaboration avec les différents acteurs opérant dans la mise en œuvre du processus électoral y compris la CENI, les observateurs internationaux, …

La collaboration avec la CENI se porte sur la sécurisation et l’escorte des matériels de vote, sur la protection des candidats mais aussi des bureaux de vote et des SRMV. La CENI a aussi donné des formations aux FDS. Pour celle avec l’OMC ou le président du bureau de vote, la collaboration se manifeste par l’octroi de réquisition. Les observateurs (exemple : délégation de l’Union Européenne), en tant que personnes physiques peuvent faire appel au service des FDS si vraiment ils sentent le besoin d’être protégé. Ils sont invités à communiquer à l’avance leur zone de destination afin de mobiliser les équipes sur terrain. Avec les OMC et les différents ministères, il y a eu l’opération MANDIO (action contre le vol de zébu, le vol de la vanille mais aussi sur la saisie d’armes illégales) initiée par la gendarmerie nationale.

La collaboration des FDS avec le projet PEV a débuté le mois de mai de cette année. La vision a été commune : réaliser une élection sans violence. Des échanges ainsi que des invitations réciproques ont eu lieu afin de pouvoir améliorer les techniques de travail de chacun et d’élaborer le guide sur les rôles des FDS en période électorale destiné aux FDS et aux citoyens.


 

                PARTIE III :

« »

Le guide est intitulé « torolalana ho an’ny olom-pirenena momba ny andraikitr’ireo mpitandro ny filaminana mandritra ny fotoanan’ny fifidianana/ Guide pour les citoyens portant sur les rôles et attributions des FDS durant la période électorale ». L’édition du guide trouve son importance dans son contenu ; où il rappelle les responsabilités de chacun, non seulement celles des FDS. Des remerciements sont adressés à PEV car cette forme de sensibilisation sous forme de guide va fortifier la confiance entre les simples citoyens et les FDS.

L’élaboration du guide n’a pas été facile. Elle a pris à peu près trois mois. Durant cette période, des réunions se sont tenues ici et là, il y a eu aussi l’intervention des consultants étrangers (Comores et Niger). Le guide est sous forme de bande dessinée composée de neuf épisodes afin de donner une forme plus simple et incitative à la lecture. En général, le guide narre des faits avant l’élection, le jour de l’élection et des post-électorales. Le contenu est inspiré de la situation réelle du pays : cas du non acceptation de la loi électorale, incitation au vote, invitation à consulter la liste électorale, le transport des matériaux de vote, la campagne électorale (les problèmes potentiels et les actions de résolution), la proclamation provisoire et finale des résultats, … Des textes de lois sont consultés et figurent même dans le guide afin de faire connaitre la loi aux lecteurs mais aussi les orienter vers le « ce qui doit être ».

Le nombre d’édition est de quatre mille (4000) exemplaires. Une partie a été distribué à tous les corps décisionnels de la police nationale, de la gendarmerie nationale et de la défense nationale qui à leur tour vont l’envoyer aux régiments, aux commissariats et aux groupements. Une partie est aussi distribuée aux simples citoyens. La méconnaissance des rôles et responsabilités des FDS par les citoyens entraîne de faux jugements et des reproches. Il est à préciser que les FDS sont dans la neutralité totale (exemple : n’ont pas le droit de faire de la propagande, …) et ne peuvent entrer dans les bureaux de vote que par réquisition du président du bureau de vote.

Message :

Citoyens, ne vous laisser pas manipuler par les politiciens, visez toujours l’intérêt commun, qui est «la paix », n’hésitez pas à échanger des informations avec les FDS et prenez le temps de lire le guide.