Chargement...
Chargement...
Désactiver le préchargement

Revue de presse du 12 mars 2019  

Revue de presse du 12 mars 2019   

 

La clôture du dépôt de candidature pour les élections du 27 mai retient l’attention de la presse écrite. Il apparaît que les prétendants ont attendu la dernière semaine pour se manifester. Le nombre de dossiers déposés auprès des Organes de vérification et d’enregistrement des candidatures a remarquablement augmenté depuis hier. Toutefois, il reste encore des districts où aucun dossier n’a été enregistré. La signature des accords bilatéraux entre Madagascar et Maurice a aussi été largement couverte par les médias.

 

Processus électoral

 

LEGISLATIVES : LES CANDIDATS ONT ATTENDU LES DERNIERS JOURS POUR DEPOSER LEURS DOSSIERS

A 24 heures avant la clôture du dépôt de candidature pour les élections législatives, les candidats ont finalement décidé de se manifester auprès des OVEC. Hier à 19h45, 239 candidatures ont été enregistrées au total dans tout Madagascar. Vers 17h00, il y a eu 135 dossiers de candidature. Le report de la date butoir n’est plus envisageable techniquement, selon les dires du Vice-président de la Commission Electorale Nationale Indépendnate, Thierry Rakotonarivo. Toutefois, aucune candidature n’a encore été enregistrée dans 6 districts dans la soirée d’hier. Cela concerne Miarinarivo, Soavinandriana, Nosy-Be, Mitsinjo, Anosibe an’Ala, et Toamasina II. « Si aucune candidature n’est enregistrée au niveau d’un district, il n’y aura pas d’élection dans cette circonscription. Mais une élection partielle pourra se tenir au plus tard quatre mois après la constatation de vacance de siège par la Haute Cour Constitutionnelle », a déclaré Thierry Rakotonarivo. Par ailleurs, « la CENI peut prendre des mesures d’accompagnement pour les districts actuellement touchés par une tempête tropicale. C’est le cas de Besalampy où deux candidats dont les dossiers de candidature sont déjà prêts sont bloqués à Majunga à cause de l’intempérie », a ajouté le Vice-président de la CENI. (Midi Madagasikara, p.2) (Le Quotidien, p.3). Selon Les Nouvelles, les OVEC de Fianarantsoa I et de Tsiroanomandidy n’ont reçu aucune candidature non plus. Plusieurs raisons expliqueraient cette réticence. En plus de la hausse de la caution, il semblerait que les grands partis ont du mal à trouver des personnes qui vont les représenter dans les districts. Certains analystes pensent qu’il s’agit d’une stratégie pour certains partis qui ne compteraient présenter les noms de leurs candidats qu’au dernier jour. (p.3) (La Plume, p.3). Fano Rakotondrazaka, Rapporteur Général de la CENI a révélé que selon les OVEC, les prétendants auraient des difficultés dans la constitution des pièces nécessaires pour le dossier de candidature. (Madagascar-Laza, p.3) Les OVEC risquent d’être submergés aujourd’hui. Après plus d’une semaine dans le calme, ces organes des Commissions électorales de districts vont certainement connaître une journée surchargée. Cette attente du dernier jour augmente la charge de travail des membres de l’OVEC qui disposent de 72 heures pour vérifier les dossiers de candidature et par la suite, notifier les candidats en cas de besoin d’ajustement de dossier. Notons qu’il appartient à la CENI centrale de publier la liste définitive des candidats. On estime que ce sera fait la semaine prochaine, selon La Vérité (p.3)

 

LE KMF/CNOE DEMANDE L’AMELIORATION DES FICHIERS ELECTORAUX

La semaine dernière, la CENI a publié les résultats du recensement provisoire des électeurs avec un taux d’inscription de 2,53%, soit 666 599 additions et 415 875 retranchements. Un taux relativement faible par rapport au nombre de la population, estime le Comité National d’Observation des Elections (KMF/Cnoe), même si des efforts ont été constatés au niveau de la sensibilisation. Le Président de cette organisation de la société civile, Andoniaina Andriamalazaray s’est montré optimiste quant à l’augmentation de ce taux dans le futur ; mais propose pour ce faire, l’amélioration, l’utilisation et la gestion à bon escient des fichiers électoraux. A commencer par la suppression définitive de tous les doublons compris dans la liste électorale. Andoniaina Andriamalazaray suggère aussi le basculement vers le système biométrique. (Midi Madagasikara, p.2)

 

Dynamique politique

 

HARIJAONA RANDRIARIMALALA : CANDIDAT INDEPENDANT DANS L’ATSIMONDRANO

L’ancien parlementaire Harijaona Randriarimalala a déposé son dossier de candidature auprès de l’OVEC d’Atsimondrano hier. Il se présentera aux législatives en tant que candidat indépendant. (Midi Madagasikara p.2) (Madagascar-Laza, p.2). Harijaona Randriarimalala a indiqué qu’il se présente en tant qu’indépendant mais qu’il collaborera avec l’équipe du Président actuel pour la mise en œuvre des programmes de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar. Ainsi, il compte intégrer le groupe parlementaire du parti TGV. (Inona no Vaovao, p.2) (Free News, p.5) Tia Tanindrazana remet en doute la crédibilité de la candidature de ce politicien, en rappelant que cet ancien député a fait parler de lui au cours de son précédent mandat durant lequel il a été président du groupe parlementaire du parti HVM. Il a été cité dans une vidéo illustrant une suspicion de corruption au sein de l’Assemblée nationale, précise le journal. Par ailleurs, le candidat soutenu par le clan du pouvoir en place dans ce district n’est pas non plus fiable, estime Tia Tanindrazana. (p.2)

 

FETRA RAKOTONDRASOA : CANDIDAT DE LA PLATEFORME D’ANDRY RAJOELINA A MIARINARIVO

Fetra Rakotondrasoa prévoit de déposer son dossier de candidature auprès de l’OVEC de Miarinarivo aujourd’hui. Il portera l’étendard de la Plateforme des partisans du régime en place. Il est actuellement Directeur de Publication de « Madagascar Matin Hebdo » et en même temps Directeur général du groupe de presse Free. (La Vérité, p.14) (Inona no Vaovao, p.3)

 

VERONIQUE RAJERISON : CANDIDATE DANS LE 5EME ARRONDISSEMENT

Véronique Rajerison, Présidente du parti UNRRM (Union Nationale pour la Refondation et la Reconstruction de Madagascar) est candidate pour les élections législatives dans le Vème arrondissement d’Antananarivo. Elle est venue déposer son dossier de candidature auprès de l’OVEC de Nanisana hier. L’UNRRM présentera aussi des candidats dans d’autres circonscriptions  électorales. (Madagascar-Laza, p.2)

 

ROLAND RATSIRAKA : CANDIDAT DU MTS A TOAMASINA I

L’ancien ministre du Tourisme et candidat à la dernière élection présidentielle a déclaré qu’il sera candidat pour les prochaines législatives. Une décision qui a étonné l’opinion publique étant donné qu’il a déclaré son intention de se retirer de la scène politique après son échec à la course présidentielle, selon La Plume (p.2)

 

Relations internationales

 

SIGNATURE DE PROTOCOLES D’ACCORD ENTRE MADAGASCAR ET MAURICE

Le Président Andry Rajoelina a été reçu par le Premier ministre, Pravind Jugnauth mauricien hier dans la matinée. Ce dernier a remercié le Chef d’Etat malgache d’avoir accepté d’être l’invité d’honneur à la Fête nationale mauricienne. Des protocoles d’accord ont été signés, relatifs à l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, la normalisation technique et scientifique ; la réciprocité de visa de séjour et de travail, la coopération d’entraide judiciaire et la facilitation de la connectivité aérienne avec un vol hebdomadaire supplémentaire d’Air Mauritius sur Tananarive. La recommandation de la Banque Mondiale sur la mise en place d’un service des douanes moderne et efficace afin de faciliter les échanges commerciaux sera également prise en compte. « Une commission mixte bilatérale va se tenir prochainement pour faire avancer les projets », a annoncé le Premier ministre mauricien. Par la même occasion, l’île Maurice a fait un don de 100 000 USD à titre de contribution dans la lutte contre l’épidémie de rougeole à Madagascar. De son côté, Andry Rajoelina a fait part de l’implantation d’un parc industriel de 600 Ha à Moramanga dont 90 Ha pour Maurice. (Midi Madagasikara, p.3) (Les Nouvelles, p.3) (La Plume, p.2) (Inona no Vaovao, p.5) (Free News, p.3). Madagascar et Maurice joignent leurs efforts pour lutter contre les trafics et les crimes organisés dans la région, « un accord d’entraide judiciaire en matière pénale a été signé sur une démarche d’échange d’informations dans le cadre des enquêtes », a précisé le Chef de l’Etat. (L’Express de Madagascar, p.3)

 

Focus sur la sécurité

 

TSARATANANA : UN CANDIDAT DEPUTE KIDNAPPE

Malgré les opérations de sécurisation qui ont été engagées dans le district de Tsaratanàna, les actes de kidnapping continuent, et cette fois-ci, un candidat aux prochaines élections des députés en est la victime. En effet, Bonjean Haingotiana Rakotozafy a été enlevé dimanche soir. Il envisageait de déposer son dossier de candidature hier. Il a alors été accompagné par une personne qui constitue la deuxième liste. A leur arrivée dans la commune de Bekapaika vers 20h, ils ont planifié de passer la nuit à Androfia dans le fokontany de Befanoro. La gendarmerie de Betsiboka a déjà confirmé le kidnapping, en précisant que les « deux hommes à moto ont pris la RN4 pour rejoindre le chef-lieu du district. C’est sur la route alors qu’ils marchaient à pied pour traverser la ville qu’ils ont croisé les malfaiteurs. Un des deux hommes a pu s’échapper, tandis que l’autre a été retenu par les ravisseurs ». L’information s’est rapidement répandue que le candidat porte l’étendard par la plateforme « Isika Rehetra Miaraka amin’i Andry Rajoelina », ce qui a été confirmé par Hery Rasoamaromaka. Le candidat n’est pas très connu dans le monde politique ; mais il fait partie des hauts employés de l’Etat qui ont été nommés au sein de la Direction régionale de Betsiboka pendant l’ancien régime. Son alignement dans le camp du nouveau Président a provoqué une surprise, selon les précisions d’une source locale. Le dispositif de sécurité a été renforcé à Tsaratanàna et ses environs. Les éléments des forces de l’ordre sont déployés avec l’appui du fokonolona dans la recherche. (L’Express de Madagascar, p.5) (Les Nouvelles, p.8) (La Vérité, p.6-14) (Madagascar-Laza, p.4-14) (La Plume, p.2-8) (Inona no Vaovao, p.8) (Free News, p.7) (Le Quotidien, p.8)

 

Vu sur le web

 

LES GOUVERNEURS REGIONAUX SERONT CONNUS BIENTOT

D’après la déclaration du Premier ministre hier, lors de son déplacement à Ambato-Boeny, les Gouverneurs régionaux seront bientôt mis en place. Cette initiative, a-t-il rappelé, est l’effectivité de la décentralisation et permettra ainsi l’indépendance de chaque région dans le rouage du développement. Mais cela requiert plus de rigueur, et désormais, les irrégularités dans l’exercice du fonctionnariat ne seront plus tolérées. Aussi, tous les fonctionnaires sont-ils tenus de ne s’investir que dans les responsabilités qui leur ont été confiées. (https://www.madagascar-tribune.com/La-mise-en-place-des-gouverneurs-pour-bientot.html)

 

Style et déontologie

 

Madagascar-Tribune.com a publié un rectificatif suite à son article du 11 mars 2019 intitulé « Andry Rajoelina évoque les îles éparses ». Il est précisé dans ce rectificatif que « le ministère des Affaires étrangères a envoyé un communiqué à notre rédaction en précisant que le Chef de la diplomatie malgache, Naina Andriantsitohaina, a la seule nationalité malgache, contrairement à ce qui a été dit dans notre article. Nous tenons à présenter nos excuses à l’intéressé et à nos lecteurs pour cette erreur. » (https://www.madagascar-tribune.com/Rectificatif-24644.html)

 

Un peu d’humour

L’Express de Madagascar, p.6