Chargement...
Chargement...
Désactiver le préchargement

Farimbona N°11 Retour sur l’élection présidentielle pour mieux préparer les législatives

 

Période de production :  Février

Format : Compilation de vox pop et interviews régionales

 

PARTIE I :

« LES VECUS DE LA POPULATION DURANT L’ELECTION PRESIDENTIELLE »

 

Questions pour les citoyens :

  • Question 1 : Est-ce que vous étiez allé voter ? Si oui, comment avez-vous organisé votre journée ? Si non, pourquoi ?

Six personnes sur sept interviewés ont voté durant le second tour. La majorité est allée voter en début de la matinée, à quelques minutes de l’ouverture du bureau de vote afin de pouvoir aller travailler et s’occuper de toutes autres tâches. La seule personne qui n’a pas voté n’était pas sur la liste électorale.

  • Question 2 : Quelles sont les bonnes choses que vous avez retenues ?

Durant cette élection, une bonne coordination a été constatée. Tout s’est bien déroulé. En plus, tout a été réaliser sans violence, les électeurs étaient au rendez-vous. Les responsables des bureaux de vote ont bien fait leur travail et les agents de police s’occupaient très bien de la sécurité du bureau de vote.

  • Question 3 : Que doit-on améliorer pour le futur ?

Il est primordial de faire une mise à jour de la liste électorale. Pour cela, il est indispensable de renforcer la sensibilisation locale pour que les citoyens puissent avoir les informations nécessaires. Cela aussi permettrait de restaurer la confiance entre les dirigeants et les citoyens.

Les candidats élus doivent réaliser leur promesse et les membres du bureau de vote appliquer la formation qu’ils ont reçu afin de ne pas décourager les gens à voter dans le futur.

Questions pour les Chefs du Fokontany :

  • Question 4 : Est-ce qu’il y a eu beaucoup de votants dans votre bureau de vote ? comment était l’ambiance?
  • Chef Fokontany 1 : Il y a eu beaucoup de votant dans le Fokontany Amparihikambana. Le taux de participation a été de 45 à 46%. Par rapport aux élections passées, ce taux de participation est tolérable. Tout s’est bien déroulé.
  • Chef Fokontany 2 : Une baisse du taux de participation a été constaté durant l’élection présidentielle. Les paysans n’ont pas démontré l’envie d’aller vérifier leur nom et voter même après les actions de sensibilisation de la CENI, tout ça pas peur.

 

FIN DE LA PREMIERE PARTIE

 

PARTIE II :

« Les attentes et les espoirs envers le nouveau président et le gouvernement en place

»

  • Question 1 : Qu’est-ce que vous attendez de concrets du nouveau président dans les 6 mois ?
  • Citoyen 1 : Que le Président et les membres du gouvernement réalisent leurs promesses d’apporter le changement.
  • Citoyen 2 : Il faut qu’il choisisse bien ses collaborateurs.
  • Citoyen 3 : Que le Président réalise au moins un ou deux de ses promesses pour qu’on ne puisse pas penser qu’il a fait des promesses d’ivrogne.
  • Citoyen 4 : Résoudre le problème de l’insécurité doit être sa priorité car les citoyens en souffrent beaucoup de cette situation. Il est vrai que les FDS font déjà leur travail avec ferveur mais il manque encore quelques choses. En plus de ça, le Président doit voir de près l’amélioration du côté social de la population.
  • Citoyen 5 : Il faut changer les mauvaises pratiques (lutter contre la corruption, instaurer la sécurité, kidnapping, …). Les citoyens ont soif de changement. Sans changement, il n’y aura pas de développement.

 

Question 2 : Qu’est-ce que vous attendez de concrets du nouveau président dans un an ?

 

  • Citoyen 1 : Que le Président réalise au moins 30% à 40 %s de ses promesses lors de la propagande (actions de lutte contre la corruption, construction de terrain, …)

 

  • Citoyen 2 : Des infrastructures destinées aux jeunes doivent être mis en place. Il faut aussi qu’il y ait création d’emploi.

 

  • Citoyen 3 : Les citoyens doivent sentir l’impact de la réalisation des promesses et programmes de l’IEM. Que les actions faites par les Ministères changent la vie des citoyens (exemple : cas action faite par le Ministère de la population à La Réunion kely)

 

  • Citoyen 4 : La construction des infrastructures doit être visible et impactant (exemple : la construction de route qui éliminera les embouteilles…)

 

 

 

Question 3 : Qu’est-ce que vous attendez de concrets du nouveau président jusqu’à la fin de son mandat ?

 

  • Citoyen 1 : N’étant pas un devin, cela dépend de ses futures actions. Mes aspirations résident dans l’amélioration du côté social, la prise en compte des chômeurs surtout pour résoudre l’insécurité.
  • Citoyen 2 : 90% de ses promesses se réalisent.
  • Citoyen 3 : Mise en place de grandes infrastructures pour les jeunes et au profit de tous, augmentation de la masse salariale (privé ou fonctionnaires,). Toutes les promesses doivent être tenues pour faire refléter cet amour de la patrie.
  • Citoyen 4 : Mes attentes se résument à la création d’emploi pour les nouveaux diplômés.
  • Citoyen 5 : Que les promesses se concrétisent tous pour que le Président ne subisse pas les mêmes sorts que l’ancien Président Hery Rajaonarimapianina . Les Malagasy sont déjà conscients de ce qui doit être fait. La base est l’amélioration du niveau de vie, de Madagascar (en MIAMI).

 

Question 4 : Quel est votre plus grand espoir pour votre vie, Région, Madagascar ?

  • Citoyen 1 : Le Président actuel doit avoir peur de dieu (qui est la population)
  • Citoyen 2 : Ce n’est pas le Président qui va résoudre les problèmes de tous les foyers. Il faut juste donner aux citoyens la possibilité d’évoluer (sécurité, bonne gouvernance) et de contribuer au développement du pays.
  • Citoyen 3 : Il faut construire les routes de Morombe jusqu’à Tuléar afin de faciliter la circulation des marchandises. Cela va contribuer au développement de la Région du Sud-Ouest. Il y a aussi le problème du délestage qu’il faut résoudre car ça dégrade l’état des matériaux de travail.
  • Citoyen 4 : J’attends l’amélioration de mon niveau de vie. Cet état va contribuer à l’amélioration de mon quartier ainsi que du pays.
  • Citoyen 5 : Il faut qu’il y ait une augmentation de salaire pour qu’on puisse espérer une amélioration de la qualité de la vie.
  • Citoyen 6 : Mon souhait est pour mes descendants. Qu’ils puissent bénéficier de la plénitude : accès facile au service sanitaire, assurer la scolarisation de ses enfants, s’offrir la possibilité de partir en province pour prendre des vacances.

 

« Fin de la deuxième partie »

Les foyers de frustration potentiellement source de conflits

 

Question 1 : Etes-vous satisfait des actes en engagements du nouveau Président et son équipe jusque-là ?

  • Citoyen 1 : Les deux mois de travail ne permettent pas encore de faire une évaluation.
  • Citoyen 2 : Non satisfait des actions menées par le nouveau Président et son équipe jusqu’ici. Rien n’est encore clair sur ce qu’il va faire.
  • Citoyen 3 : C’est encore difficile de porter des jugements vus que ce n’est que depuis peu de temps qu’il est là.
  • Citoyen 4 : Je ne peux pas encore me prononcer car jusqu’ici je n’ai rien vu de concret sur ses actions.
  • Citoyen 5 : Non satisfait, car jusque-là, il n’a pas encore fait de visite sur terrain pour connaître la situation réelle. Le pouvoir d’achat n’a pas encore connu une amélioration.

 

Question 2 : Quels sont les points qui vous préoccupent le plus ?

  • Citoyen 1 : Je crains la guerre politique. L’élection législative est en cours et les politiciens se focalisent sur là, et les citoyens sont délaissés.
  • Citoyen 2 : La question se pose sur la possibilité de réalisation des promesses du Président lors des propagandes. Les citoyens n’attendent que ça.
  • Citoyen 3 : La présidence ne connait pas la situation existence dans la communauté locale.
  • Citoyen 4 : Le souci à Sambirano se porte sur la difficulté d’accès au service sanitaire.
  • Citoyen 5 : Le pouvoir d’achat ne présente pas une amélioration. Les routes aussi sont dans de mauvaises états.
  • Citoyen 6 : L’insécurité règne encore alors que le Président avait dit qu’à sa prise de pouvoir, il va faire régner l’ordre. A part ça, il n’y a pas encore eu de création d’emploi.

Question 3 : Quels sont les suggestions que vous feriez au Président et son équipe ?

  • Citoyen 1 : Que l’Etat se penche sur l’amélioration de la qualité de vie des plus démunis au lieu de se concentrer sur la politique.
  • Citoyen 2 : Trouver une solution à la hausse des frais de transport.
  • Citoyen 3 : Il faut résoudre l’insécurité, et la diminution du pouvoir d’achat.
  • Citoyen 4 : Qu’il y ait une usine de traitement et de transformation de vanille et de Cacao à Sambirano.
  • Citoyen 4 : Visiter de temps en temps la couche vulnérable et les paysans afin de constater la situation sur terrain.
  • Citoyen 5 : Que l’Etat applique des mesures sévères pour la punition des dahalo.