Chargement...
Chargement...
Désactiver le préchargement

Formation en journalisme sensible au conflit à Antananarivo

Formation en journalisme sensible au conflit à Antananarivo

Une vingtaine de journalistes travaillant dans des médias établis à Antananarivo participent actuellement et jusqu’au 11 avril prochain, à un atelier de renforcement de capacités en « Journalisme sensible aux conflits ». Il s’agit d’une session de 3 jours qui prend la forme d’échanges d’expériences en matière de couverture médiatique des potentiels conflits ou violences électoraux. Le PEV Madagascar ou Projet d’Appui à la prévention et la gestion de conflits et violences potentiels liés aux élections (http://www.pevmadagascar.eu) organise cet atelier afin de permettre aux professionnels des médias, de discuter ensemble du rôle actif que doivent jouer les journalistes en tant que vecteurs d’opinion, dans la promotion d’un climat de paix à Madagascar, surtout à l’approche des élections législatives prévues pour ce 27 mai.

Durant la cérémonie d’ouverture de l’atelier, le président de l’Ordre des journalistes de Madagascar, Gérard Rakotonirina a adressé un message aux participants sur l’importance de diffuser des informations exactes malgré les pressions qui peuvent peser sur les journalistes, notamment venant du monde politique. Le Rapporteur général de la Commission électorale nationale indépendante, Ernest Razafindraibe, a réitéré, pour sa part, l’importance de la collaboration entre cette institution et les journalistes en vue de la crédibilité des élections. Federica Petrucci, de la Délégation de l’Union européenne à Madagascar, a procédé officiellement à l’ouverture de l’atelier, précédée du discours de la Coordinatrice du Projet PEV Madagascar et Représentante du Centre Européen d’Appui Electoral (ECES), Eva Palmans.

Concernant le déroulement de l’atelier, la première journée a été axée essentiellement sur la notion de « conflits », et sur le cadre légal des élections législatives, qui a été expliqué par le Chef du Service des Affaires Juridiques et du Contentieux à la Direction des Études, de la Planification, du Suivi-évaluation et de la Formation au sein de la CENI, Safidinirina Randriamiarimanana.

Rappelons que le pool de formateurs est constitué de Tsitohaina Ramarolahy, responsable de formation, de Mirana Razafindrazaka, responsable du monitoring des médias au sein du projet PEV-Madagascar, et de Rojo Ramiandrisoa, responsable de formation de l’ONG Communication Idea Development.