Chargement...
Chargement...
Désactiver le préchargement

Revue de presse du 17 juin 2019  

Revue de presse du 17 juin 2019   

 

La proclamation des résultats provisoires des élections législatives du 27 mai, par la CENI, samedi dernier, est à la Une des quotidiens. Sans surprise, la Commission a confirmé les tendances publiées, faisant état d’une victoire provisoire des candidats issus de la plateforme « Isika rehetra miaraka amin’ny Prezida Andry Rajoelina » (IRD).

 

Foyer de tension électorale

DES SUSPICIONS DE FRAUDES ELECTORALES AVEREES

La séance de proclamation des résultats provisoires des élections législatives du 27 mai, de samedi, a été l’occasion pour la CENI de dévoiler les irrégularités qui ont entaché les scrutins. L’Express de Madagascar a particulièrement rapporté les cas d’anomalie dans les districts d'Analalava, d'Ambositra, de Tsihombe et de Marovoay, partagées par la Commission. À Analalava, 8 bureaux de vote ont été entachées de fraudes et a amené la Section de recensement de matériel de vote (SRMV) à dresser des procès-verbaux de carence. Selon la délibération de la CENI, l'utilisation de bulletins uniques photocopiés, non signés par les membres du bureau électoral, validés en faveur d'un candidat dans de nombreuses communes a été avérée. À Ambositra, des discordances de calcul entre le nombre de votants et le total du nombre des bulletins blancs et nuls ainsi que de celui des suffrages exprimés, la transcription fidèle du contenu des PV provenant des bureaux de vote font partie des incohérences sur les résultats. Le même cas a été observé à Marovoay où les PV dans certains bureaux de vote ont fait l'objet de rature et de surcharge. À Tsihombe, beaucoup de doléances dénonçant le bourrage d'urne, le jour du scrutin, ont été enregistrées (p.5). Madagascar-Laza, pour sa part, souligne le cas d’Ambovombe où des irrégularités concernant le bourrage d’urne, la falsification de PV et le remplissage frauduleux des feuilles d’émargement ont été recensées. Selon les précisions de la CENI, les auteurs de ces fraudes ont avoué leurs méfaits après un procès d’instruction au tribunal de première instance d’Ambovombe. La Commission a assuré qu’elle a déjà pris toutes les dispositions qui s’imposent en cas de fraudes. D’ailleurs, pour la première fois à Madagascar, des responsables ont été incarcérés pour tentative de fraude durant le processus électoral (p.3).

 

Processus électoral

PROCLAMATION DES RESULTATS PROVISOIRES DES ELECTIONS LEGISLATIVES

La CENI a proclamé, samedi, les résultats provisoires des élections législatives du 27 mai. Selon les chiffres communiqués par la Commission, les candidats de la plateforme « Isika rehetra miaraka amin’ny Prezida Andry Rajoelina » ont obtenu 84 sièges. Plus précisément, l’IRD mène la course dans les 6 provinces. En face l’écurie du Tiako i Madagasikara a obtenu 16 sièges. Les candidats indépendants ont raflé 46 sièges. Selon les déclarations de la CENI, le taux de participation s’élève à seulement 40,71%. Des anomalies ont été constatées durant la campagne électorale et le jour de scrutin. Parmi les dénonciations récurrentes figurent les anomalies au niveau de la liste électorale et les allégations de fraudes. Un millier de demandes de confrontations de procès-verbaux ont été enregistrées, dont 837 avalisées. Le président de la Commission a  profité de l’occasion pour proposer ultérieurement l’utilisation d’une liste électorale biométrique à la place du système alphanumérique actuel qui exige de nombreuses opérations préalables. Touchant mot concernant les allégations de fraudes, Hery Rakotomanana a assuré que « la CENI s’est vraiment souciée de la transparence du processus et de l’intégrité du scrutin » en faisant appel, entre autres, à un expert international pour l’audit interne des logiciels utilisés par la Commission avant le scrutin, en suivant de près les travaux de ses démembrements avec des prises de sanctions aux contrevenants le cas échéant, en procédant à la confrontation des procès-verbaux. « Nous sommes maintenant entièrement dessaisis du traitement des résultats des scrutins. Les candidats peuvent désormais déposer leurs plaintes et remarques auprès de la HCC a indiqué le président  de la CENI pour clore son discours.  (L’Express de Madagascar, p.3 ; Midi Madagasikara, p.3 ; Les Nouvelles, p.3 ; Madagascar-Laza, p.2 ; La Gazette de la Grande île, p.4 ; La Vérité, p.3 ; Free News, p.2 ; Tia Tanindrazana, p.3 ; Inona no Vaovao, p.2)

  • Alphonse Maka, président du Conseil du Fampihavanana Malagasy (CFM), s’est félicité du déroulement des scrutins législatifs, dans un climat apaisé. Il a affiché sa satisfaction par rapport au respect de la Charte de bonne conduite des candidats, malgré l’existence de certains points à améliorer. Pour rappel, 70% des concourants à la course à l’Assemblée nationale ont adhéré à la Charte « Toky nomena ». (Tia Tanindrazana, p.3)
  • Avec un score de 88,75%, Jean Jacques Rabenirina, candidat IRD dans le district de Betioky-Atsimo enregistre provisoirement le record d’obtention de voix lors des dernières élections législatives. Statistiquement, il est le seul candidat à avoir dépassé la barre des 50 000 suffrages obtenus. « Il est l’un des rares candidats à réellement avoir obtenu une légitimité électorale pour représenter sa circonscription » a déclaré un analyste présent à Alarobia, durant la proclamation de samedi. (L’Express de Madagascar, p.5)
  • Des politiciens bien connus, des anciens hauts responsables ayant occupé des postes important dans l’administration et qui se sont présentés aux dernières législatives ne feront pas leur rentrée à l’Assemblée nationale cette fois-ci. C’est le cas notamment de l’ancien Premier ministre de la Transition, Monja Roindefo qui s’est présenté à Ambovombe Androy. Il a été largement vaincu par l’indépendant Milavonjy Philobert et Jean-Michel Henri de l’IRD. Jaona Elite, ancien député d’Antananarivo Atsimondrano, ancien président du groupement parlementaire du HVM, ne retournera pas non plus à Tsimbazaza. Virapin Ramamonjisoa, ancien ministre des sports de la Transition et Jean Anicet Andriamosarisoa, connu sous le nom d’artiste Tsivahiny, ancien ministre des sports de Rajaonarimampianina ont également été battu par les candidats de l’IRD à Fianarantsoa et Ambalavao, tout comme les Ndahimanjara Johanita, Mamy Lalatiana Andriamanarivo, deux anciens ministres de la Santé du régime HVM et l’ancienne ministre Marie Toto Lydia Raharimalala, commente Madagascar Tribune. (https://www.madagascar-tribune.com/Des-anciens-ministres-et-des-artistes-n-ont-pas-fait-le-poids.html)

 

REACTIONS SUITE À LA PROCLAMATION DES RESULTATS PROVISOIRES DES LESGILATIVES :

  • « En premier lieu, je tiens à remercier la population malgache d’avoir accordé sa confiance en nous, les femmes. Les résultats qui sont sortis coïncident parfaitement avec la volonté du peuple dans chaque district. Nous remercions la CENI et le peuple malgache. Ce ne sont que des résultats provisoires mais ils reflètent déjà le choix et la volonté du peuple » a déclaré Marie Thérèse Volahaingo, candidate dans le district de Bealalana. (Free News, p.2) Elle s’érige particulièrement contre l'intention de certains candidats qui exigent la réorganisation des scrutins. « Les candidats et leurs partisans ne sont pas en mesure de proclamer la refonte des élections » a-t-elle déclaré. (L’Express de Madagascar, p.5)
  • « De multiples irrégularités ont été recensées depuis la campagne électorale. Les bâtiments ont été décorés des banderoles d'un candidat. La liste électorale a été incohérente » a déclaré Mamy Rabenirina, candidat du parti Tiako i Madagasikara, pour justifier les nombreuses doléances dans L’Express de Madagascar, (p.5).
  • Ndriandahy Mahamoudou, président de la plateforme de la société civile Vohifiraisana, propose la prise en compte du taux de participation dans les critères d’éligibilité des candidats députés. « Le faible taux de participation aux législatives dans plusieurs districts mérite réflexion. Peut-être qu’il serait temps d’étudier la possibilité de fixer un taux de participation minimum à partir duquel un candidat élu pourrait représenter son district » a-t-il souligné. Touchant mot concernant le déroulement des législatives, l’OSC a salué les efforts engagés par la CENI dans la prise de mesure contre les tentatives de fraudes ainsi que les efforts engagés dans l’amélioration des différentes formations en période électorale. Elle note, à cet effet, une évolution positive des comportements des candidats par rapport à ceux enregistrés lors des élections présidentielles. (Les Nouvelles, p.2)
  • « Le candidat numéro 9 est victorieux dans le district de Miarinarivo. Je tiens à féliciter le peuple de Miarinarivo pour l’achèvement de ces élections législatives et je réitère que je vais concrétiser tout ce qui a été dit et promis. On attend, bien évidemment les résultats définitifs et officiels qui seront proclamés par la HCC (…) En ce qui concerne le district de Miarinarivo, je pense qu’il n’y a pas eu de problèmes assez graves lors des scrutins » a soutenu Fetra Rakotondrasoa, candidat IRD dans le district de Miarinarivo  (Free News, p.2).
  • « Comme tout candidat qui se respecte, je me suis bien préparée. Cela n’a pas été facile car les adversaires ont profité du fait que notre candidat titulaire ait été placé sous mandat de dépôt. Nous allons, bien évidemment soutenir la politique du président Andry Nirina Rajoelina, mais nous sommes également prêts à proposer et à voter des lois qui répondent aux aspirations du peuple. Je suis satisfaite des résultats publiés par la CENI car ceux-ci ne présentent pas de grandes différences par rapport à nos prévisions » a déclaré Dina Rakotomalala, Candidate IRD dans le district de Fandriana (Free News, p.2).
  • « L’IRD a tablé sur 85 sièges. Les résultats actuels présagent une stabilité politique à Madagascar. Et quand la stabilité est là, il y aura surement une confiance des investisseurs. Cette situation ne peut qu’être avantageuse pour le pays. Les mauvaises pratiques politiques seront exclues lors de ce mandat » a partagé Siteny Randrianasoloniaiko, candidat IRD dans le district de Toliara I (Free News, p.2).
  • Fidèle Razara Pierre, Candidat TIM, dans le district d’Ambatondrazaka a salué la « sagesse et le courage » de la CENI dans la reconnaissance de l’existence d’anomalies durant le processus électoral. Le candidat déclare être pleinement satisfait du travail de la Commission (Tia Tanindrazana, p.2).
  • « Je tiens à féliciter la sagesse de la population d’Antsirabe, qui a de nouveau fait confiance au parti TIM » a déclaré Jean François Michel, Candidat TIM dans le district d’Antsirabe I. Une fois de plus, il a assuré qu’il réalisera toutes ses promesses, notamment, celles relatives au développement des infrastructures dans sa circonscription. En outre, il promet de prioriser les intérêts de la population une fois à l’Assemblée nationale (Tia Tanindrazana, p.3).
  • « L’IRD a obtenu la majorité des sièges au niveau de l’Assemblée nationale. Cette situation est positive pour Madagascar car elle signe la fin des guéguerres politiques au sein de  cet hémicycle qui a lourdement pénalisé le décollement du développement du pays. L’Exécutif pourra s’atteler au développement tant attendu par les Malgaches » déclare le candidat issu de la plateforme IRD Andry Rakotondravoavy, à Arivonimamo, dans Inona no Vaovao, (p.2).

 

Style et déontologie

PUBLICATION DES RESULTATS PROVISOIRES DES LEGISLATIVES. DISCORDANCE DES CHIFFRES DANS LES JOURNAUX

Une discordance des chiffres relatifs aux résultats provisoires des élections législatives, du 27 juillet, a été relevée dans les journaux. Les Nouvelles, La Gazette de la Grande île, Tia Tanindrazana et  Inona no Vaovao rapportent la victoire provisoire de l’IRD avec 84 sièges, suivie des candidats indépendants avec 46 sièges et du TIM avec 16 sièges. L’Express de Madagascar déclare à sa Une que l’IRD a raflé 86 sièges et que les indépendants ont obtenu 51 sièges. Dans la même lignée, Madagascar-Laza indique que l’IRD arrive en tête avec 83 places et que les indépendants ont réussi à obtenir 47 places. Une erreur s’est glissée dans les colonnes de Midi Madagasikara en particulier. Le quotidien déclare à sa Une que les candidats indépendants ont obtenu 36 sièges. Dans l’article s’y afférent, à la page 3, le journal affirme pourtant que les candidats indépendant ont raflé 46 places.

 

Un peu d’humour

 

La Gazette de la Grande île, p.5