Rapports du Monitoring des Médias

PEV Madagascar présente les résultats du monitoring de « La communication politique sur Facebook durant la campagne électorale des législatives de 2019 ». Ce rapport élaboré par l’Unité de Monitoring des Médias au sein du projet se focalise sur l’évaluation de la communication politique de trois principaux acteurs du processus électoral sur Facebook, à savoir, les candidats, les citoyens à travers les groupes influents de débat et la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). L’analyse se concentre sur la contribution de ces acteurs dans la prévention ou la résolution de conflit, ou inversement, dans l’alimentation de tension liée aux élections, durant la campagne électorale jusqu’au jour du scrutin. En effet, le monitoring des médias vise à appuyer les actions de prévention de conflit du  « Projet d’appui à la prévention et la gestion de conflits et violences potentiels liés aux élections à Madagascar ». Financé par l’Union européenne, ce projet est mis en œuvre par le Centre Européen d’Appui Electoral (ECES) – en partenariat avec le Comité national d’observation des élections (KMF-CNOE), Liberty 32, la Coalition des radios pour la consolidation de la paix, et l’Association des universitaires pour la promotion du genre (AUPROG).

Pour télécharger le rapport, veuillez suivre le lien suivant : 

La communication politique sur Facebook durant la campagne électorale des législatives de 2019

Dans le cadre du cycle électoral 2018 de Madagascar, l’Union européenne a initié la mise en œuvre du Projet d’appui à la prévention et à la gestion de conflits et de violences potentiels liés aux élections ou PEV Madagascar (www.pevmadagascar.eu). Il s’agit d’une initiative visant principalement à contribuer à la mise en place d’un processus électoral apaisé, à travers un appui et un accompagnement de la société civile et des autres acteurs clés dans la prévention de conflits potentiels électoraux.

Parmi les volets d’activités de PEV Madagascar figure la mise en place et l’opérationnalisation d’un outil d’alerte précoce et de réponse rapide, qui se veut être le socle de son mécanisme de prévention de conflits.

Le système d’alerte précoce constitue également le principal outil sur lequel repose l’activité de monitoring de la violence électorale, dans la mesure où la veille opérationnelle est alimentée par des signalements et renseignements fiables au niveau local.

Le présent rapport consolide les résultats de l’analyse des données sur la violence électorale collectées à travers le système d’alertes précoces et ce, dans le but de comprendre le phénomène de violence électorale qui s’est manifesté durant le processus de l’élection présidentielle.

Les résultats issus de cette analyse devraient permettre :

  • D’établir une cartographie actualisée des zones sensibles et des points chauds,
  • De déterminer la spécificité de la violence électorale à Madagascar, durant ce processus électoral des présidentielles, à travers sa manifestation, ses acteurs, ses causes et ses conséquences,
  • De dresser un état des lieux des activités de réponses mises en œuvre pour faire face aux actes de violence liés à l'élection présidentielle

Pour télécharger le fichier cliquer ici: Etude du phénomène de violence électorale à Madagascar - Présidentielle 2018

Le « Projet d’appui à la prévention et la gestion de conflits et violences potentiels liés aux élections à Madagascar » ou PEV Madagascar comporte un volet « monitoring des médias », qui effectue des analyses des médias en vue d’appuyer les actions de prévention de conflits. Ce projet financé par l’Union européenne, est mis en œuvre par le Centre Européen d’Appui Electoral (ECES), en partenariat avec les organisations de la société civile malgache.

L’analyse des médias est appliquée dans ce projet, dans le but de fournir aux professionnels des médias, des instruments destinés à la promotion de l’autorégulation, et de donner aux acteurs impliqués dans la prévention et la résolution des conflits potentiels liés aux élections dans le pays, un outil d’aide aux décisions. Ce rapport devrait permettre d’évaluer dans quelle mesure les médias ont contribué à alimenter ou à apaiser les tensions durant la période sensible de la campagne électorale des présidentielles de 2018 à Madagascar.

Pour télécharger le fichier cliquer ici: Résultats de monitoring des medias - élection presidentielle 2018 PEV Madagascar

Cliquez ici pour le télécharger: Rapport de monitoring sur la communication politique sur Facebook - 22 octobre au 14 novembre 2018

Le projet PEV Madagascar présente son « Deuxième Rapport de monitoring sur la communication politique sur Facebook durant la campagne électorale de 2018 », préparé par son Unité de Monitoring des Médias.

Le projet PEV Madagascar s’intéresse ici à la communication politique sur Facebook des candidats, de leurs partisans et des groupes influents de débat malgaches, à travers l’analyse de leur publication du 22 octobre au 14 novembre 2018. L’analyse est orientée du point de vue de la contribution de ces acteurs du processus électoral, à promouvoir le débat démocratique ou à l’inverse, à alimenter la tension à mesure que s’approche le jour du scrutin.

Rappelons que le Projet PEV ou « Projet d’appui à la prévention et la gestion de conflits et violences potentiels liés aux élections à Madagascar » est financé par l’Union européenne et mis en œuvre par le Centre Européen d’Appui Electoral (ECES) – en partenariat avec le Comité national d’observation des élections (KMF-CNOE), Liberty 32, la Coalition des radios pour la consolidation de la paix, et l’Association des universitaires pour la promotion du genre (AUPROG).

Le projet PEV Madagascar présente son « Rapport de monitoring sur la visibilité des candidats dans les medias publics malgaches durant le premier tour de la présidentielle de 2018 », préparé par son Unité de Monitoring des Médias. Le document analyse le contenu des émissions de débats diffusés dans les espaces gratuits procurés par les médias publics ; et analyse les discours des candidats au cours de ces émissions. Cette étude comporte également une analyse des spots de propagande qui ont été diffusés sur les chaînes de station et de radio publiques de Madagascar.

Les résultats issus de cette analyse devraient permettre, entre autres, d’évaluer dans quelle mesure les candidats à la présidentielle ont contribué à l’apaisement à travers leur participation aux débats et à travers leurs discours politiques ; et si les médias publics ont respecté le principe du caractère pluraliste de l’expression des courants de pensées et d’opinions politiques, durant la campagne électorale du premier tour de la présidentielle de 2018.

Rappelons que le Projet PEV ou « Projet d’appui à la prévention et la gestion de conflits et violences potentiels liés aux élections à Madagascar » est financé par l’Union européenne et mis en œuvre par le Centre Européen d’Appui Electoral (ECES) – en partenariat avec le Comité national d’observation des élections (KMF-CNOE), Liberty 32, la Coalition des radios pour la consolidation de la paix, et l’Association des universitaires pour la promotion du genre (AUPROG).

Cliquer ici pour télécharger le rapport: RAPPORT DE MONITORING SUR LA VISIBILITE DES CANDIDATS A LA PRESIDENTIELLE DANS LES MEDIAS PUBLICS MALGACHES

Cliquez ici pour le télécharger Rapport de monitoring sur la communication politique sur Facebook - campagne electorale 2018

Le Projet d’appui à la prévention et la gestion de conflits et violences potentiels liés aux élections à Madagascar ou PEV Madagascar (www.pevmadagascar.eu) vient de publier son Rapport de monitoring sur « La communication politique sur Facebook durant la campagne électorale de 2018 ». Ce document tend à apprécier la communication politique des candidats à la présidentielle, de leurs partisans et des groupes influents de débat malgache, du point de leur capacité à contribuer à un climat apaisé ou à alimenter la tension. L’analyse couvre la période du début de la campagne électorale jusqu’au 18 octobre 2018. Les résultats de cette analyse devraient permettre aux différents acteurs du processus électoral, d’optimiser leurs actions visant à prévenir les éventuels conflits électoraux.

Rappelons que le projet PEV Madagascar est financé par l’Union européenne et mis en œuvre par le Centre Européen d’Appui Electoral (ECES) – en partenariat avec le Comité national d’observation des élections (KMF-CNOE), Liberty 32, la Coalition des radios pour la consolidation de la paix, et l’Association des universitaires pour la promotion du genre (AUPROG).

Pour télécharger: LES MEDIAS MALGACHES FACE AUX DEFIS DE INDEPENDANCE ET APAISEMENT - FEVRIER 2018

L’Unité de Monitoring des Médias ou UMM– composée des membres de l’ONG Communication Idea Development – effectue une analyse de la couverture médiatique dans le cadre du « Projet d’appui à la prévention et la gestion de conflits et violences potentiels liés aux élections à Madagascar ». Ce projet financé par l’Union européenne, est mis en oeuvre par le Centre Européen d’Appui Electoral (ECES), en partenariat avec les organisations de la société civile malgache, en l’occurrence le Comité national d’observation des élections (KMF-CNOE), Liberty 32, la Coalition des radios pour la consolidation de la paix, et l’Association des universitaires pour la promotion du genre (AUPROG).